Aller au contenu

Le Testament du banquier anarchiste

BALDACCHINO Adeline, JOURDAIN Édouard

Prix promo 14,00 € Prix normal 14,00 €

PRÉVENTE / SOUTIENCet ouvrage sera disponible le 20 août 2020.
Il vous sera envoyé dès sa parution.

Dialogues sur le monde qui pourrait être

— Complément : texte intégral Le Banquier anarchiste, de Fernando Pessoa, dans la traduction de Joaquim Vital. —

Le poète portugais Fernando Pessoa publiait en 1922 Le Banquier anarchiste, mettant en scène un personnage qui apparaissait presque comme une contradiction dans les termes : banquier et anarchiste ? N’est-ce pas antinomique ? La question que tentait de résoudre le banquier anarchiste de Pessoa reste ouverte : comment être libre sans être cynique ? La véritable liberté ne s’obtient-elle qu’au prix de l’individualisme, qui permettrait seul d’échapper à ce qu’il appelle des « fictions sociales » – l’argent, la morale, l’esprit grégaire ? Tout projet de société émancipée est-il voué à l’échec ?

Un siècle plus tard, deux lecteurs de Pessoa, Adeline et Édouard, font la rencontre fortuite à Paris d’un vieillard qui prétend être le fameux banquier du dialogue entamé avec Pessoa. Tout en cherchant à percer le mystère de sa longévité, ils le prennent au mot et renouent le fil de la discussion en passant un pacte : pendant sept jours, ils ont le droit de lui poser toutes les questions et de lui opposer tous les arguments qui leur viennent à l’esprit. Peu à peu, ils se font ainsi dépositaires d’un « testament » du banquier anarchiste qui témoigne de son évolution imprévue vers un anarchisme social nourri par son expérience des tragédies du XXe siècle, sa découverte de l’amour comme antidote au désespoir et ses rencontres avec des personnages tels que Makhno ou Orwell.

Cette fiction pour trois voix écrite à quatre mains peut se lire à la fois comme une introduction aux grands principes de l’anarchisme tel qu’il peut nous aider à repenser le monde, et comme une méditation poétique sur la liberté et la dignité.